Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation de nos cookies. Obtenir plus d'informations Fermer
Votre navigateur n'est pas supporté. Certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner correctement. Veuillez consulter la liste des navigateurs supportés pour une expérience optimale. Fermer

Star Trek Online

Jayce's Interstellar : Around the Galaxy

Par Shalenak | jeu. 07 févr. 2019 09:30:00 PST

Date stellaire 87831.2

Jayce’s Interstellar : Around the Galaxy est notre tour d'horizon de l'actualité, des points forts et des derniers développements en matière de sciences militaires et de politique.

Système TL-9139, secteur Tellar :

L'activité sur les chantiers spatiaux continue de grandir dans ce système jadis abandonné grâce au « Chantier 39 ». L'Amirauté de Starfleet a redirigé des ressources considérables afin de récupérer des reliques du 23e siècle coincées là depuis près de 150 ans, et jusqu'à présent ses efforts ont porté leurs fruits.

Bien que la majorité des technologies de ces anciens vaisseaux ait été éclipsée par de plus récentes, les ingénieurs de Starfleet ont découvert des trésors d'ingéniosité datant du 23e siècle et les ont déjà intégrés à leurs nouveaux projets tels que les futurs U.S.S. Shran et U.S.S. Gagarin.

 

Chantiers spatiaux laikans de Starfleet, système Andoria, secteur Vulcain :

Des essais sont en cours pour le NX-91413, fleuron d'une nouvelle classe d'escorteurs légers de Starfleet. Baptisé U.S.S. Shran, ce nouveau châssis compact cache la polyvalence de sa conception. S'inspirant des recommandations du Conseil du développement coopératif des vaisseaux de l'Alliance, l'équipe de développement du Shran y a implémenté des systèmes d'aide à la manœuvre et de ciblage avancés souvent privilégiés dans les appareils klingons.

Le système de contrôle de vol utilise un combinaison d'intelligence artificielle et de « commande de vol électrique » de bas niveau qui convertit les mouvements à la barre en instructions précises aux propulseurs RCS et moteurs à impulsion du vaisseau. Les moteurs en eux-mêmes ont été construits avec des champs de propulsion à vecteur de précision et des amortisseurs d'inertie renforcés. Dans leur ensemble, ces systèmes offrent au vaisseau une maniabilité incomparable par rapport à son poids.

De plus, le Shran disposera de capteurs de ciblage à haute résolution capables d'identifier les faiblesses structurelles typiques de l'arrière de la plupart des vaisseaux. À ce système de ciblage s'ajoute une nouvelle technologie issue du rayon tracteur. Bien que les spécificités soient, bien entendu, encore tenues secrètes, les personnes ayant observé des essais en extérieur ont pu constater que le vaisseau crée des distorsions gravitationnelles localisées devant lui. Ce champ attire les forces ennemies en présence, permettant au Shran d'enchaîner les frappes alpha grâce à ses armes avant.

Une fois en service, l'U.S.S. Shran offrira un avantage unique aux stratèges de Starfleet qui éprouvent de la difficulté face à la grande variété de besoins stratégiques immédiats de la Fédération dans les quatre quadrants. 

 

Chantiers spatiaux de San Francisco, système Sol, secteur Vulcain :

Un autre vaisseau spatial s'apprête à décoller depuis l'orbite de Sol III. Ce vaisseau, lui aussi le premier d'une nouvelle classe, est également inspiré des conceptions du 23e siècle découvertes au Chantier 39. Le NX-97930, baptisé U.S.S. Gagarin, est un cuirassé faisant écho à la classe Shepard des années 2250. Il s'agit d'un cuirassé de combat de taille moyenne, venant renforcer les rangs de Starfleet en remplacement des vaisseaux de taille similaire perdus pendant la guerre iconienne.

Le Gagarin est équipé de systèmes modulaires et de réseaux à système électro-plasmique (SEP) variables, afin de faciliter les expérimentations rapides et l'adaptabilité à toutes les situations. Ce type de flexibilité a vu le jour sur de plus gros croiseurs comme les classes Daystrom, Scott, et Tucker déjà en service. Les ingénieurs le surnomment déjà le « Travailleur miracle » en raison de sa faculté à survivre, s'adapter et réussir l'impossible de façon régulière.

L'un des systèmes modulaires les plus intéressants est le à conducteur à énergie réfléchissante, intégré dans le collimateur à énergie phasée et qui puise sa puissance dans une source de SEP brute. Bien que dangereuse en théorie, les ingénieurs ayant étudié la coque du vaisseau de classe Shepard au Chantier 39 ont pu observer qu'il s'agissait là d'une modification commune. L'augmentation spectaculaire de la puissance des armes qui en résulte pourrait être ajustée davantage en modifiant les paramètres de l'antenne du bouclier déflecteur principal. En affinant leur travail, les ingénieurs actuels ont été capables d'adapter ce système afin de profiter des systèmes énergétiques de la cible pour canaliser et rediriger cette énergie vers les cibles à proximité.

Au lancement du Gagarin, plus tard dans le mois, il rejoindra la fière lignée des croiseurs de Starfleet dédiés à l'exploration et la protection de l'ultime frontière.

 

Station Ganalda, secteur d'Archanis :

Pendant que les ingénieurs et les historiens trient les reliques du Chantier 39, leurs homologues de l'Empire klingon n'ont pas chômé non plus de leur côté. Les Klingons du Conseil du développement coopératif des vaisseaux de l'Alliance ont été consultés au cours du développement de l'U.S.S. Shran, et ont recommandé à leurs contacts de la Force de défense klingonne de fouiller dans l'histoire de Qo'noS' pour s'en inspirer.

Après la Guerre de Burnham et l'unification des Klingons sous le commandement du Chancelier L’Rell, les 24 grandes maisons ont commencé à consolider leurs technologies et la Flotte impériale klingonne a émergé en tant qu'armée unie de l'empire. À l’époque, les méthodes et les technologies variaient beaucoup d'une maison à l'autre, et pour faciliter l'intégration et la mobilisation sous une seule bannière, leurs ingénieurs s'efforcèrent de standardiser et simplifier ces technologies à bord de leurs vaisseaux. Ce faisant, le savoir-faire et la technologie unique de chaque maison ont été perdus en faveur de vaisseaux pouvant être construits facilement par n'importe quel chantier de l'Empire.

De la même façon que Starfleet a redécouvert les reliques de son passé, les Klingons ont décidé de regarder en direction des grands accomplissements de leurs maisons du 23e siècle. Sans renier leur unification, qui fut une étape importante pour le peuple klingon, nombre d'entre eux éprouvèrent un regain de fierté en voyant ces reliques d'un passé révolu, toutes insufflées d'une identité propre à chacune de leurs maisons.

C'est pourquoi le Haut conseil a ordonné à ses généraux de réserver plusieurs cales sèches afin de moderniser et reconstruire des répliques de ces vaisseaux, en profitant des technologies modernes afin qu'ils soient en adéquation avec les besoins d'aujourd'hui. Les deux premiers exemples de cette production de masse à voir le jour seront un oiseau de proie des années 2250 et le cuirassé de combat de classe Qugh.

Grâce au Conseil du développement coopératif des vaisseaux de l'Alliance, ces deux vaisseaux seront compatibles avec les technologies de l'Alliance. L'oiseau de proie profitera du champ gravitationnel du Shran et le Qugh utilisera des puissants réacteurs pour alimenter un conducteur à énergie réfléchissante similaire au système installé sur le Gagarin.

Alors que les principales forces de la Voie lactée continuent à travailler ensemble pour le même objectif, il est important de se souvenir des triomphes du passé, mais aussi de ses erreurs pour ne pas les reproduire.

 

Station Drozana, secteur Donatu :

Des représentants du Bureau de conception de vaisseaux avancés à bord de l'U.S.S. Scott (NCC-98600) ont reçu un cadeau inattendu de la part de l'Empire klingon la semaine dernière en arrivant à la station Drozana. Là, les attendait l'I.K.S. Amar avec une surprise en remorque.

Après un échange bref mais courtois, l'Amar a offert de rendre la coque endommagée de l'U.S.S. Georgiou à l'U.S.S. Scott. L'U.S.S. Georgiou, NCC-21300, était le fer de lance d'une classe expérimentale de cuirassé de très petite taille construit pendant l'ère pré-Khitomer I, une époque de tensions croissantes entre les l'Empire klingon et la Fédération.

Initialement prévu pour être un cuirassé rapide, le Georgiou disposait de technologies pionnières qui ont également été appliquées à la sa transdistorsion expérimentale développée en parallèle sur l'U.S.S. Excelsior. À cette époque l'Excelsior et le Georgiou représentaient la concrétisation des deux approches philosophiques concurrentielles de l'Amirauté : favoriser des vaisseaux plus petits, disposant d'une puissance de feu concentrée, ou continuer l'investissement de Starfleet dans les croiseurs imposants conçus pour des missions variées.

Au final, c'est l'Excelsior qui l'emporta, malgré l'échec de conception de sa bobine de transdistorsion. Quant au Georgiou et assimilé, ils ont été modernisés après que les accords de Khitomer ont défini les règles strictes de la composition des flottes pour Starfleet et la Force de défense klingonne. Cette modernisation l'a privé de tous ses systèmes d'armement lourd, et il a été reclassé en croiseur d'exploration léger. Ses moteurs expérimentaux sont restés, ce qui en fait un appareil capable de réagir rapidement et apte à l'exploration à longue distance.

Le Georgiou avait été présumé détruit en 2293, et tous les enregistrements à propos de son ultime mission avaient été classés confidentiels. Le fait qu'il soit réapparu presque intact plus de 100 ans plus tard demeure un mystère, mais comme le démontre les événements récents, l'histoire de Starfleet recèle encore bien des secrets... alors qui sait ce que nous pourrions découvrir lorsque le Georgiou sera à nouveau parmi nous ?

 

star-trek-online, sto-news, sto-launcher,

Les plus récentes Voir plus

Consultez nos notes de mise à jour pour connaître les derniers changements apportés à Star Trek Online.
Lire la suite
Consultez nos notes de mise à jour pour connaître les derniers changements apportés à Star Trek Online.
Lire la suite
Dans Pahvo Dissension, la nouvelle Task Force Operation à l'affiche, cinq capitaines de l'Alliance devront réparer les conséquences des récents événements de Pahvo.
Lire la suite

hover media query supported