Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation de nos cookies. Obtenir plus d'informations Fermer
Votre navigateur n'est pas supporté. Certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner correctement. Veuillez consulter la liste des navigateurs supportés pour une expérience optimale. Fermer

Star Trek Online

Combattre dans une maison en feu

Par Shalenak | jeu. 04 oct. 2018 09:00:00 PDT

« Combattre dans une maison en feu »

J’Ula contempla un moment cette drôle de lame fabriquée par des humains qu'elle tenait dans ses mains avant de la poser sur son bureau. Il s'agissait d'un cadeau, offert par le chef de sa garde personnelle, pris des mains d'un officier de sécurité de Starfleet décédé. Les humains appelaient cette lame un Kukri, c'était une arme de guerrier. L'officier à qui elle appartenait avait tué huit Klingons en combat au corps à corps avant de succomber à ses blessures. Mais cet humain était tout de même un inconscient. Il s'était battu seul malgré une issue funeste certaine, piégé au plus profond de son vaisseau alors que tous ses camarades étaient morts ou faits prisonniers.

Il s'est battu dans une maison en feu, songea-t-elle. Il a connu le sort des imbéciles.

Son vaisseau traversait l'espace à vitesse de distorsion élevée. Des renseignements importants avaient été soutirés à des prisonniers de Starfleet et récupérés parmi les données extraites de cette « maison en feu » que ces humains avaient défendue si courageusement avec leurs drôle de lames. Elle avait appris l'existence d'une ligne de ravitaillement de la Fédération et, en l'étudiant, avait découvert son point faible... en particulier contre un vaisseau équipé de la fameuse technologie d'occultation. Les trésors seraient bientôt en sa possession.

Un tel butin lui permettrait de garder le moral de ses troupes au beau fixe, et d'assurer la pérennité de cet imposant vaisseau. Lukara. Elle avait baptisé son vaisseau du nom de la femme de Kahless, une vraie championne de l'Empire... et à jamais dans son ombre. Il en avait toujours été ainsi. Les hommes honoraient Kaless, et pourtant sans Lukara, il ne resterait de lui qu'une tâche sous la semelle des guerriers Molor dans le grand hall de Qam-Chee. Une guerrière, oubliée et jamais célébrée. Mais non. Seul Kahless appartenait à la légende. Son frère, T’Kuvma l'adorait, suivait ses pas, et cherchait la lumière.

Son frère était un imbécile.

Tout comme Kaless, T’Kuvma avait trouvé la gloire éternelle dans la mort, mais J'Ula était déterminée à ne pas être dans l'ombre de qui que ce soit. Elle avait de l'estime pour Lukara, mais elle ne suivrait pas ses pas comme ce fut le cas pour son frère avec Kahless. Son chemin la mènerait à une gloire bien plus retentissante.

Avant la guerre, lorsque T’Kuvma s'était rendu sur Qo’noS avec ses troupes et ses histoires, confrontant le Haut conseil de façon audacieuse sur le risque d'une attaque imminente de la Fédération... elle le crut. Elle le soutint, quand d'autres firent preuve de dédain. Elle jura de défendre sa cause devant les Grandes Maisons et de les convaincre de voir la vérité dans ses mots.

Mais il la rejeta, nia le lien de sang qui les unissait, et lui tourna le dos. « Je n'ai plus de sœur », furent les derniers mots qu'il prononça à J’Ula. La colère l'habitait encore, une colère due à un sentiment de trahison pour avoir épousé un membre de la Maison Mo’kai, pour avoir dissout leur maison familiale. Il trouva un moyen d'unifier les maisons contre la Fédération, là où elle avait échoué, mais il ne connaîtrait jamais la gloire apportée par le fruit de son labeur.

Alors que la Maison Mo’kai, et sa matriarche, en seraient, eux, les premiers témoins.

« La Maison Mo'kai possède l'une des ressources les plus précieuses en temps de guerre, mon cher frère, se dit-elle à haute voix tout en regardant le flou des étoiles créé par la vitesse élevée à laquelle le Lukara naviguait. Le savoir. C'est là notre vrai bat’leth, une lame qui frappe droit au but et profondément. » Ses espions étaient partout : à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Empire. Ils parlaient la langue de l'ennemi, avaient lu ses plus grands ouvrages, et étudié ses plus grands penseurs. À la bataille des esprits, la Maison Mo’kai n'avait aucun rival digne de ce nom.

Que les Grandes maisons continuent de chanter leurs louanges et d'émousser leurs esprits dans le Vin de sang. Qu'ils continuent de dénigrer la Maison Mo'kai qui s’attelle à des tâches jugées trop ingrates pour les guerriers « honorables » qu'ils sont. Tandis que les Grandes maisons se querellaient avec l'ennemi, n'ayant que les étoiles pour témoins, la Maison Mo'kai écumait les épaves des vaisseaux ennemis, ses colonies et ses esprits afin d'en extraire tous les secrets qu'ils détenaient.

Les secrets. Jadis, le Dispositif occulteur était un secret. Mais une fois dévoilé, il devint la clé de la victoire sur laquelle l'Empire se reposait. Malheureusement, la Fédération disposait de nombreux esprits malins, et ce n'était qu'une question de temps avant que le secret sur ce système occulteur ne soit percé, les privant ainsi de leur atout. Il leur faudrait à nouveau affronter l'ennemi directement, au lieu d'agir depuis les ténèbres.

Et c'est là qu'ils se tourneraient vers la Maison Mo'kai, ils auraient besoin de nouveaux secrets. Ils auraient besoin de savoir, pour s'assurer la victoire. Et elle le leur fournirait, bien sûr. Gloire à l'Empire. Mais J’Ula tenait un registre très précis, et les dettes des Grandes maisons grandissaient un peu plus chaque jour que la guerre durait. Des dettes qu'elle avait bien l’intention de collecter.

Les hommes des Grands maisons étaient bien trop occupés aux jeux politiques avec son mari D’Lor, le « chef » de la Maison Mo’kai. Un autre imbécile dans une maison en feu. Le jour viendrait prochainement où il faudrait collecter toutes les dettes, et son influence serait alors inévitable. Qu'est-ce qu'un empire, sans empereur... ou sans impératrice sur le trône ?

Hoch ‘ebmey tIjon, dit le sage aux fous. Toutes les opportunités sont bonnes à saisir. Il y avait beaucoup d'opportunités à saisir, et J’Ula avait la ferme intention de n'en manquer aucune.

 

Paul Reed
Content Writer
Star Trek Online

 

star-trek-online, sto-news, sto-launcher,

Les plus récentes Voir plus

Consultez nos notes de mise à jour pour connaître les derniers changements apportés à Star Trek Online.
Lire la suite
Capitaines, tout le monde sur le pont ! Les Elachis ont pénétré dans le quadrant Alpha via des portails iconiens et s'attaquent à d'innocents citoyens !
Lire la suite
Le Discovery Operations Pack, bientôt disponible, proposera de nouveaux vaisseaux basés sur des modèles du 23e siècle.
Lire la suite

hover media query supported