Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation de nos cookies.Obtenir plus d'informations Supprimer
Votre navigateur n'est pas supporté. Certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner correctement. Veuillez consulter la liste des navigateurs supportés pour une expérience optimale. Supprimer

Star Trek Online

Le Nagus d'or

Par Nevandon
ven. 11 mai 2018 09:00:00 PDT

Leeta remplit un verre de Slug-o-Cola tandis que son mari marmonnait à lui-même. Elle détestait le voir ainsi. Il était un homme brillant et un excellent Grand Nagus, mais lorsque l'enjeu était grand, il avait tendance à être quelque peu dépassé. Elle posa le verre sur le bureau de Rom et gentiment lui caressa l'oreille, provoquant chez lui un léger frissonnement. « Il est peut-être temps pour vous de faire une pause, mon mari. Je suis certaine qu'aucun problème ne mérite de vous précipiter vers votre tombe. » Elle lui fit un sourire chaleureux.

« Merci, ma femme. Il prit le verre et en but une gorgée. Mmm, gluant ! Mais non, il faut que je trouve une solution : Les Ferengis comptent sur moi pour les mener, et pas vers la faillite – ou pire ! »

Leet fronça les sourcils. « Voulez-vous appeler votre mère ? Je crois me souvenir qu'elle vous a aiguillé sur des sujets épineux par le passé. »

Rom secoua la tête. « Noon. Moogie essaie de profiter de sa retraite. Le Grand Nagus Zek m'a choisi car il me fait confiance. Je dois m'en charger tout seul ! »

« Non, Rom. Pas seul. Je suis là aussi pour vous épauler. » Elle savait comment le cerveau de Rom fonctionnait. Il était temps pour lui d'arrêter de réfléchir à ce que les autres chefs feraient, et de se demander comment il se positionnait lui-même, en tant que Fernegi. « Bien, réfléchissons-y ensemble. Faisons comme si vos problèmes étaient dans un registre. Qu'y a-t-il en haut de la liste ? »

Rom prit une autre gorgée. « Les Hur’qs. Ils attaquent l'espace Ferengi sans cesse, et il devient de plus en plus difficile de les repousser. Les Lukaris nous ont offert leur soutien, mais ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne leur faille rediriger leur attention et leurs vaisseaux vers leur planète. Les Kentaris nous ont un peu aidés, également, mais ils ont leurs propres problèmes. Je veux dire, ils ont failli être annihilé pas les Tzenkethis il n'y a pas si longtemps. Et ils sont occupés par les affaires concernant leur nouvelle colonie. Ce qui est une bonne chose... »

« Rom, restez-concentré. »

« Pardon. Les DaiMons ne nous rendent pas la tâche plus facile. La plupart d’entre eux combattent les vaisseaux hur’qs s'aventurant trop près de Ferenginar, vous nous connaissez. Nous ne sommes pas comme les combattants bajorans, de Starfleet, klingons, romuliens ou... »

« Rom ! »

« Oui. Pardon. Il leur faut quatre ou cinq de leurs Marauders pour venir à bout d'un seul vaisseau hur’q, et quand ils y parviennent, ils s'attendent à des faveurs comme s'ils étaient soudainement devenus des héros légendaires du temps de Gint, le Premier Nagus. Et si leur vaisseau est détruit, ils demandent à être remboursés de la valeur d'un vaisseau neuf, comme s'il s'agissait un croiseur de classe Galaxy dont la coque serait faite de latinum ! Si la situation n'était pas si désespérée, je serais fier de leur comportement peu scrupuleux, mais là, cela devient ridicule ! »

« Oh, Rom. Leeta sourit et secoua la tête. OK, hé bien si notre problème de défense se résume à une infériorité numérique et matérielle, il nous faut simplement faire appel à des alliés pour nous prêter main forte.  Mais à qui pouvons-nous demander de l'aide ? »

Rom sourit et frappa dans ses mains. « Je sais ! Je vais appeler Nog et lui demander de nous envoyer une flotte de la Fédération sur le champ. Il ne peut pas se permettre de refuser. Je suis le Nagus après tout. »

« Rom, vous savez que vous ne pouvez pas faire cela. Nog suit les protocoles de Starfleet. Il n'a pas l'autorité nécessaire pour envoyer spontanément une flotte de vaisseaux sans suivre la chaîne de commandement. Essayons quelque chose de plus raisonnable. »

« Vous avez raison. Rom soupira d'un air abattu. Eh bien, selon mes sources, la Fédération et les Romuliens combattent activement les Hur’qs, mais les Klingons n'ont envoyé que quelques vaisseaux. La majorité de leur flotte est resté sur Qo’noS. »

« C'est étrange, dit Leeta à elle-même. Je veux dire, des Klingons... rechignant à aller au combat ? Cela serait équivalent à des Tellarites refusant de se disputer, ou des tribules refusant de manger. Vous devriez y jeter un œil, il se passe quelque chose là-bas ! »

« Quark. Quark connaît les Klingons », dit Rom réfléchissant à haute voix. Il était marié à une Klingonne ! Et il connait l'ambassadeur Worf ! Du jus de pruneau ! Je vais envoyer Quark sur Qo’noS avec suffisamment de jus de pruneau pour en remplir une piscine ! Cela devrait attirer leur attention ! »

« Hum, dit Leeta en relevant un sourcil. Le jus de pruneau ne nous fera pas gagner la guerre, mon mari. Il va nous falloir davantage d'alliés que les Klingons. Pel n'a-t-elle pas mentionné quelque chose au sujet d'une réunion au sommet de l'Alliance se déroulant sur DS9 ? »

« C'est exact ! » Ron claqua des doigts avec un sourire, un plan commençait à se former dans son esprit. « Et il s'agit d'une réunion importante ! Odo est de retour du quadrant Gamma dans le but de rencontrer les acteurs majeurs de l'Alliance. J'ai entendu dire que Starfleet, les Klingons et la République vont envoyer des représentants à DS9 pour s'entretenir avec lui. Je suppose que nous pourrions nous joindre à eux, pour représenter les Ferengis ! Je suis un chef important, après tout !

Leeta acquiesça. « Si nous nous montrons convaincants, peut-être que l'un d'entre eux nous fournira une force de défense efficace. »

« Oui. Et nous pourrions évoquer le plan à base de jus de pruneau à Quark pendant que nous sommes sur place ! »

Leet leva les yeux au ciel. « S'il le faut. J'espère qu'il n'utilise plus cette... version holographique de moi pour animer les tables de dabo. Elle me donne la chair de poule ! » 

« Mais attendez ! s'exclama Rom. Comment allons-nous les payer ? Selon la durée des attaques Hur'qs, cela pourrait nous mener à la faillite ! Si le marché Ferengi s'écroule... oh ! Je risque de me faire assassiner comme le Grand Nagus Smeet ! Oh non ! »

« Calmez-vous Rom. Elle recommença lui caresser les oreilles. Calmez-vous. Personne ne va vous assassiner. Vous êtes un bon Nagus. »

« Vous dites cela, mais votre avis est biaisé. »

« Soit, je suis partiale, mais uniquement parce que je crois en vous. Vous pouvez y arriver. Procédons étape par étape. Nous pouvons nous rendre sur DS9 et rencontrer les différents chefs ; puis voir ce qu'il advient. La plupart du temps, ce n'est pas l'argent qui les intéresse le plus de toute façon. »

« Vous avez raison, mais si je dois encore endurer un de ces homme de la Fédération me rebattre les oreilles avec ses théories sur l'Économie de l'abondance... »

« Vous vous en sortirez, répondit Leeta avec un sourire mutin. Dois-je préparer mes effets personnels en vue d'un voyage sur Deep Space Nine ? »

« Oui. Allons-y. » Il finit son verre cul-sec, le reposa avec vigueur sur son bureau, et appuya sur un bouton pour faire venir une de ses associées les plus fidèles.

« Comment puis-je vous aider, Grand Nagus ? répondit Pel en entrant, un sourire au coin des lèvres car elle s’apprêtait à exercer la règle 33. Quelqu'un à liquider ? Une fusion à superviser – ou à empêcher ? J'ai un tuyau sur les tulaberry que je peux vous dévoiler si vous êtes intéressé... »

Rom la regardait avec l'air d'indifférence attendue d'un Grand Nagus. « Faites préparer mon vaisseau. Leeta et moi-même avons une affaire importante à régler sur Deep Space Nine. »

Pel lui répondit d'un sourire malicieux. « Bien sûr, Grand Nagus. Pourriez-vous saluer votre séduisant frère de ma part, s'il vous plaît ? »

Leeta parvint à étouffer un fou-rire alors que Rom acquiesçait sans prêter attention à ses paroles. « Je m'attends à ce que tout fonctionne comme je l'ai laissé en revenant. Pas de commerce avec les Cardassiens, et pas de hausse des prix pour les réfugiés Na’kuhl ! » Il tendit son bâton.

Pel eu un soupçon de déception avant se courber docilement pour embrasser le bâton. « Vous ne me laissez jamais m'amuser. Mais vous êtes le Grand Nagus, et ce que le Grand Nagus veut, nous l'obtenons. Je ne vous décevrai pas ! »

« Merci, Pel ! dit Rom, tandis qu'elle attendait qu'il lui donne congé. Il se contenta de sourire, ce qui la déstabilisa quelque peu, avant de finalement quitter la pièce. 

Leeta eut un sourire moqueur. « Règle 299 ? »

« Vous avez remarqué ? dit Rom en s'esclaffant. J'ai toujours eu un faible pour cette règle de pure invention, depuis que je l'ai apprise de l'équipage du Voyager. Et j'attendais la bonne opportunité pour l'employer et tester son efficacité. Si elle fonctionne, je suppose qu'il me faudra remercier Neelix. Ou bien cela risque-t-il d'envoyer des messages contradictoires ? »


Ryon “Melange” Levitt
Content Designer
Star Trek Online

 

 

sto-news, sto-launcher, star-trek-online, sto-steam,

Les plus récentes Voir plus

Dépêchez-vous et offrez-vous des objets à des prix jamais vus dans notre galaxie, avant que le passage ne se referme pour de bon !
Lire la suite
Le Morphogenic Matrix Controller est une masse de matériau morphogénique non-conscient contenue dans un émetteur de bouclier à polarons miniaturisé.
Lire la suite
Parfois, explorer de nouvelles idées et de nouvelles technologies peut mener dans des endroits bien sombres.
Lire la suite

hover media query supported