Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation de nos cookies. Obtenir plus d'informations Fermer
Votre navigateur n'est pas supporté. Certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner correctement. Veuillez consulter la liste des navigateurs supportés pour une expérience optimale. Fermer

Neverwinter

Dev blog : l’environnement des expéditions

Par Azureus | lun. 08 avril 2019 07:00:00 PDT

Re-bonjour à tous ! C'est moi, Patrick Poage, artiste environnement sur Neverwinter. La dernière fois que j'ai pris la plume, c'était pour vous parler de la Barovie à l'occasion de la sortie de Ravenloft. Aujourd'hui, je vais vous parler de la création des Expéditions, un nouveau système qui débute avec Neverwinter : Undermountain. Ryan Horn, concepteur de systèmes, vous parlera bientôt des expéditions en détail, mais pour faire bref : ce sont des aventures répétables au cours desquelles les joueurs plongent dans Montprofond en quête de trésors rares et affrontent un assortiment imprévu de créatures horrifiantes. Nous souhaitions accomplir plusieurs objectifs distincts avec les Expéditions. Nous voulions du contenu rejouable, nous voulions donner aux joueurs l'impression d'aller loin dans les entrailles de Montprofond, et nous voulions qu'elles soient aussi variées que possible avec une équipe de deux développeurs. Côté art, j'ai exploré deux méthodes de diversification du contenu : en changeant l'ambiance, et en changeant le chemin que les joueurs allaient emprunter pour traverser Montprofond. Nous avons dû résoudre pas mal de complications en chemin, mais je suis au final vraiment fier de ce que nous avons réussi à créer, et j'espère que les joueurs l'apprécieront sur leur route vers le niveau 80 et après !

Les Expéditions peuvent vite devenir étranges. Mais bon, c'est comme ça à Montprofond. Rien n'est vraiment normal par ici.

 

La création d'une atmosphère pour un nouvel environnement est l'une des parties que je préfère en tant qu'artiste environnement. La première tâche est de discuter avec l'équipe contenu pour « peindre avec des mots » la zone que nous allons créer. Une description précise nous aide à visualiser le résultat final et guide notre travail tout au long du processus. Ensuite, je me concentre sur les trois aspects d'un environnement qui vont établir l'ambiance : la couleur, la lumière et l'atmosphère. Pour les Expéditions, nous avons cherché à établir une ambiance différente à chaque instance, pour que l'expérience reste fraîche. Cela se traduit par la création de différentes combinaisons de couleurs, de lumière et d'atmosphère pour les joueurs. Nous avons finalement choisi trois ambiances différentes : l'ambiance « Classique » se compose des traditionnels couloirs éclairés par des torches. L'ambiance « Champignon » est la plus colorée avec des champignons luisants un peu loufoques. Et l'ambiance « Shadowfell » reprend la classique, mais avec quelques modifications pour rappeler sa nature sombre.

L'éclairage est probablement le plus important. Le placement, l'intensité et la couleur des lumières peuvent changer l'ambiance d'un endroit du tout au tout. Les ambiances Classique et Shadowfell ont presque le même éclairage, jusqu'à ce que vous passiez le seuil du Shadowfell. Les lumières y sont beaucoup plus intenses et au loin, les lumières ambiantes se fondent dans un néant obscur. Les lumières de l'ambiance Champignon viennent d'autres endroits que dans l'ambiance classique, avec des sources plus petites, plus colorées et plus diffuses qui donnent un look plus groovy et plus naturel à la zone.

Voici la même zone avec les différentes ambiances. Vous pouvez utiliser les curseurs pour changer d'ambiance. On peut radicalement modifier l'ambiance d'un lieu avec de simples changements de couleur, de lumière et d'atmosphère.

 

Pour la couleur, nous voulions que l'ambiance Classique soit marquée par le contraste entre les orangés brillants des torches et l'arrière-plan bleu clair. Cette ambiance tranche parfaitement avec l'ambiance Champignon, bariolée de lumières néons vives, qui suit un schéma de couleurs complémentaires. L'ambiance Shadowfell est une surcouche sur la Classique, avec des bulles de Shadowfell où toutes les couleurs sont délavées.

Les sources lumineuses dans cette image sont globalement au même endroit, mais les couleurs changent complètement le ressenti d'une zone (l'intensité et la source physique de la lumière jouent aussi, mais vous voyez l'idée)

 

L'atmosphère est le dernier ingrédient d'une ambiance réussie. Et quand je parle d'atmosphère, c'est en fait un ensemble de choses. Les effets visuels atmosphériques de particules comme les spores et les ombres projetées en font partie. La brume et la lumière ambiante sont également importants. Dans l'éditeur du moteur Cryptic, nous utilisons un « skyfile » pour ajuster ces éléments. En variant l'intensité et la couleur du brouillard, nous pouvons drastiquement changer le rendu des panoramas, tout comme la lumière ambiante change l'impression que laisse un espace.

Sur cette image, seul le skyfile et quelques effets atmosphériques ont été modifiés. Les couleurs sont ensuite délavées en post-traitement, l'intensité du brouillard est augmentée, tout comme la distance qu'il couvre. Les lumières sont au même endroit, émettent la même couleur avec la même intensité, mais l'atmosphère différente change radicalement l'ambiance.

 

L'autre approche que nous avons utilisée pour varier le contenu est de changer le chemin que les joueurs prennent à chaque fois qu'ils partent pour une Expédition. Puisque j'étais le seul artiste environnement à travailler sur ce système, nous n'avions pas la latitude de faire des zones infinies. Mais grâce aux choix inspirés que nous avons faits assez tôt au cours de la production, nous avons pu augmenter la rejouabilité en évitant un sentiment de déjà-vu. Globalement, les Expéditions utiliseront neuf terrains : trois terrains « salles », trois « couloirs » et trois « arènes ». Chaque catégorie a ses propres spécificités. Les salles sont des espaces étendus comprenant plusieurs chemins possibles, forçant les joueurs à prendre des décisions. Droite ou gauche ? Pile ou face ? Les couloirs sont beaucoup plus linéaires et forceront les joueurs à affronter les défis en face à face, tout en gardant un œil sur les alcôves pour trouver quelque trésor égaré. Les arènes sont également plutôt directes, avec une petite section au début qui fait vite place à un combat épique contre un boss. Lorsque vous commencez une Expédition, une sélection aléatoire est effectuée parmi ces neuf terrains, sauf pour le dernier qui sera toujours une arène. Cela signifie que les joueurs découvriront quelque chose de différent quasiment à chaque fois.

La versatilité des Expéditions n'a pas été sans poser des problèmes au cours de développement. Les deux plus tenaces étaient probablement ceux liés au changement d'ambiance sans changement d'environnement. Le premier défi fut l'éclairage des Expéditions. Neverwinter fête bientôt ses six ans et sa gestion de l'éclairage est plutôt... rustique. Une limite de deux sources d'éclairage dynamique au maximum affecte tous les objets présents en jeu. Par conséquent, si une stalagmite se trouve près de deux champignons luisants, je ne peux pas ajouter une autre lumière dynamique sans risquer l'apparition de démarcations lumineuses.

Sur cette image vous pouvez voir les problèmes qui surgissent lorsque nous activons plus de deux lumières dynamiques. À gauche, deux lumières. À droite, trois. Vous pouvez utiliser le curseur sur la gauche pour comparer les images.

 

Dans la plupart des zones, nous pouvons utiliser un autre type d'éclairage, appelé lumière de sommet (vertex light) pour résoudre ce problème. Les lumières de sommet sont moins performantes que les lumières dynamiques et ont tendance à couvrir les détails de l'environnement. Mais comme elles ne comptent pas dans la limite de deux lumières dynamiques, elles sont parfaites quand elles sont utilisées correctement. Malheureusement, leurs effets sont calculés dans la géométrie de la carte, donc les ambiances changeantes des Expéditions ne permettaient pas d'utiliser ce palliatif. Par conséquent, je n'ai pas toujours pu ajouter l'éclairage que désirais à chaque fois. Lorsque j'ajoute une lumière, j'essaie toujours d'avoir une bonne raison. Est-ce qu'elle sert à éclairer l'espace de jeu ? Est-ce qu'elle ajoute de l'atmosphère, ou indique la voie à suivre pour le joueur ? Mais pour ces expéditions, une question de plus devait être prise en considération : est-ce qu'elle se recoupe avec plus d'une autre lumière ? C'est une contrainte difficile, mais nous avons réussi à nous en tirer avec de la persévérance et un peu de créativité.

Le second problème s'est manifesté assez tard dans le développement. À l'origine, la majorité des gros champignons de décor visibles dans l'ambiance Champignon n'étaient pas présents dans les autres ambiances. Cela permettait d'accentuer la différence entre les ambiances. Grâce à l'apparition de ces gros champignons dans certaines instances, mais pas toutes, les joueurs profitaient parfois de variations de la disposition des salles. Mais après de nombreux tests, nous avons découvert que l'affichage dynamique (ou non) des champignons entraînait des problèmes de chemins de l'IA. Les monstres se précipitaient vers les joueurs et se coinçaient dans les champignons et les compagnons restaient fidèles à leur mauvais sens de l'orientation. Nous avons essayé diverses approches, mais nous avons au final décidé que la meilleure solution serait de garder les champignons visibles et de modifier leur apparence en fonction des ambiances.

Les drakes enragés sont rarement contents, mais celui-ci avait particulièrement la rage de se retrouver coincé dans un champignon.

 

Mais, globalement, le développement de ces Expéditions s'est bien passé. Ryan et moi avons passé pas mal de temps à peaufiner la conception des niveaux, avant que je puisse m'atteler à la partie « artistique » du développement. En changeant la couleur, la lumière et l'atmosphère, nous sommes parvenus à obtenir des ambiances distinctes pour le même environnement. Avec neuf terrains basés sur trois catégories, nous avons réussi à introduire une variété suffisante pour éviter un sentiment de déjà-vu lorsque les joueurs reviennent dans l'instance. Malgré les défis que nous avons rencontrés en créant ce contenu, nous avons réussi à trouver des solutions pour produire quelque chose de nouveau et d'amusant. J'espère que vous prendrez du plaisir à participer aux Expéditions, seul ou entre amis, lorsqu'elles seront disponibles le 23 avril. À très bientôt en jeu !

 

Patrick Poage

Artiste environnement

 

PS : je suis au regret de vous dire que ce sera mon dernier dev blog pour Neverwinter. Cela fait maintenant 4 ans que je travaille avec cette équipe géniale pour créer le décor de vos aventures. Étant moi-même un fan de D&D, j'ai réalisé un de mes rêves en travaillant sur Neverwinter. Mais je vais bientôt descendre d'un étage pour créer des environnements encore plus magiques : ceux du MMO Magic the Gathering sur lequel travaille Cryptic. Ce fut un honneur de créer les environnements que vous explorez. J'espère que vos aventures continueront dans le bonheur et que les dés soient avec vous !

 

Discutez sur les Forums officiels

nw-undermountain, nw-news, nw-steam, nw-launcher,

Les plus récentes Voir plus

Les illithids sont des êtres infâmes. Ils subjuguent des races entières grâce à leurs pouvoirs psioniques...
Lire la suite
Sous Montprofond, un cri s'élève ; une rancune séculaire éclate sous nos pieds et là-haut dans les étoiles...
Lire la suite
Pour une durée limitée, le Pack d'Insignes épique a une chance de renfermer une monture légendaire !
Lire la suite

hover media query supported