Для оптимизации работы браузера этот сайт использует cookies. Продолжая просматривать сайт Arc Games, вы соглашаетесь использовать cookies. Узнать подробнее Закрыть
Вы используете неподдерживаемый браузер. Возможно, некоторые компоненты будут работать неправильно. Загляните в наш список поддерживаемых браузеров для оптимальной работы с приложением. Закрыть

Livelock

Rencontrez Tuque – Mathieu Lavoie

Автор: Patrik
Втр 20 Сен 2016 09:00:00

Mathieu Lavoie est un compositeur primé, artiste audio, animateur radio et co-fondateur de Vibe Avenue, à Montréal. Il est aussi professeur de musique agrégé, spécialisé dans les cours de cinéma et de jeu vidéo à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 2013. Il détient un doctorat en musique - composition et création sonore, obtenu à l'Université de Montréal en 2012. Il a composé la musique de plus de 60 films et jeux vidéo, ainsi que de nombreuses pièces de concert. Son studio, Vibe Avenue, est devenu l'un des principaux studios de création de sons et de musique de jeux vidéo à Montréal. Il a composé la musique de nombreux jeux en compagnie de FX Dupas, notamment Stories : The Path of Destinies (PS4), Livelock (PS4, Xbox, PC), Ultimate Chicken Horse (PC), Leap of Fate (PC, mobile), Lakewood Plaza Turbo (Mobile), Big Action Mega Fight (PC, Mobile) et travaille actuellement sur de nombreux titres à venir. Il est également le fondateur du concours international de composition de musique de film de Montréal..

 
Quelles ont été vos principales influences sur Livelock ?

Diablo, Max Max, Metallica !


Quand vous étiez plus jeune, quels étaient vos jeux préférés ?

Il y en a tellement ! Notamment : Final Fantasy I sur Game Boy, Romance of the Three Kingdoms et Zelda sur NES, toute la série "quest" de Sierra (King's quest, Space quest, etc.) sur mon ordinateur Tandy 1000 TX. Et plus tard, Monkey Island, Warcraft, Starcraft, Age of Empire, Heroes of Might & Magic V, Civilization, les Sims, Oblivion... 

Quels sont vos jeux préférés de ces dernières années ?

Fallout 3, Civilization V, Far Cry 3, Dead Space, Diablo, Skyrim, Limbo, les jeux Telltale de Walking Dead et Game of Thrones, Bioshock Infinite...

 

Qu'est-ce qui vous a poussé à travailler dans le milieu du jeu vidéo ?

J'ai commencé à jouer sur une console Coleco Gemini quand j'avais 5 ans, et je suis devenu accro aux jeux. Ils représentent une part tellement importante de ma vie qu'il me semblait logique de vouloir la passer non seulement à les concevoir, mais surtout à les rendre meilleurs. J'ai aussi travaillé sur des films. C'est super, mais les jeux me forcent à utiliser davantage mes neurones. Composer pour des jeux est tout simplement l'un des plus grands défis d'un compositeur du 21e siècle. En fait, créer la bande-originale d'un jeu vidéo, c'est un peu l'équivalent actuel de la composition d'un opéra au 19e siècle. Ne pas le faire reviendrait à ne pas vivre avec son temps !

 

Quel est votre parcours dans l'industrie du jeu vidéo ; depuis quand y travaillez-vous et à quels projets avez-vous participé avant Livelock ?

J'ai cofondé Beenox dans le sous-sol de mes parents quand j'avais 18 ans, donc j'imagine qu’on peut dire que je suis dans le milieu des jeux vidéo depuis longtemps. Mais j'ai commencé à composer de façon plus régulière avec mon partenaire de studio FX Dupas pour Vibe Avenue en 2013. Nous avons depuis travaillé sur une quantité impressionnante de jeux, et ça reste notre principale activité à ce jour.

 

Qu'auriez-vous fait si vous n'aviez pas travaillé sur Livelock ?

Je serais probablement allé pleurer dans un coin sombre... Ha ha ! Non, sérieusement, j'ai aussi composé la musique de plusieurs autres jeux durant le développement de Livelock, tels que Stories : The Path of Destinies (Spearhead Games), Ultimate Chicken Horse (Clever Endevous), Lakewood Plaza Turbo (Double Stallion Games/Cartoon Network), Leap of Fate (Clever Plays), et bien plus ! J'ai également continué à enseigner la musique de film et de jeu vidéo à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) ; donc je ne manquais pas de choses à faire. Mais travailler sur Livelock a été une part importante de ma vie ces dernières années, et j'ai fini par m'attacher à l'équipe de Tuque. Je suppose que ma vie aurait été très différente si je n'avais pas travaillé sur Livelock !

 
 

Qu'est-ce que les joueurs pourront découvrir sur Livelock dont vous êtes directement responsable ?

Tout ce qu'ils pourront y entendre ! Avec FX Dupas, nous avons été dès le début très impliqués dans l'identité sonore du jeu et sa mise en œuvre, en plus de la composition des musiques. L'équipe audio était alors composée uniquement de FX et moi. Puis elle a grandi pour répondre aux besoins du jeu.

 

Quel a été le moment le plus excitant ou le plus terrifiant en travaillant sur un titre inédit dans un jeune studio ?

J'aurais été terrifié si le producteur de Tuque avait été Vanguard. Mais heureusement, il n'en est rien ! Toute cette expérience a été très excitante du début à la fin. La durée du développement de Livelock, qui s'est étalé sur de nombreux mois, a largement contribué à rendre le projet moins intimidant. Même lors des périodes les plus intenses, on pouvait toujours se raccrocher à l'éventualité que nous aurions du temps libre à la fin pour tout peaufiner. De plus, il est rassurant de savoir qu'il y a toujours la possibilité d'échanger une nuit de sommeil contre quelques minutes de musique. 

 

Tout le monde a besoin d'activités en dehors du travail ; avez-vous un passe-temps pour décompresser (jouer à des jeux vidéo, de plateau, de cartes à collectionner...) ?

J'adore courir. J'ai participé à quelques marathons et semi-marathons, et je compte bien en faire plus. Composer implique de rester pendant de longues heures assis devant un ordinateur. En courant, je rappelle simplement à mon corps ce que cela fait de bouger normalement, et à quoi il devrait ressembler. C'est important, car manger est une autre de mes passions ! Et plus récemment, passer du temps avec Émilianne, ma dernière-née, a été la cerise sur le gâteau.  


Comment se passe une journée ordinaire pour vous ?

Si je vous disais combien d'heures je travaille par jour, j'aurais l'air de me vanter, d'exagérer ou d'essayer de m'attirer de la sympathie. Si vous voulez être un compositeur de jeux vidéo, une journée de travail n'a rien à voir avec un boulot ordinaire. Je travaille tout le temps.

En gros, je me réveille, je bois mon café et prends mon petit déjeuner en face de l'ordinateur, en lisant mes e-mails et mes messages sur Skype. Puis je commence à composer. Je déjeune d'habitude devant l'ordinateur, et j'y passe même le dîner pendant les périodes de composition les plus frénétiques. Ma petite amie est très compréhensive. Je fais parfois une pause vers 16 h pour aller courir. Et puis retour à la case boulot. Évidemment, une fois de temps en temps je brise la routine et je mène une vie normale. Et ça fonctionne à merveille. J'aime mon travail, et c'est aussi ma passion, donc ce n'est pas du temps perdu.

Restez connecté avec #Livelock

livelock, ll-news,

Самые последние Еще

Новое обновление Arc Streaming* существенно упростит процесс стриминга - потоковое видео из любой игры в Arc теперь можно транслировать напрямую на Twitch...
Подробнее
Livelock объявляет о распродаже в PlayStation®Store — наши скидки достойны робокалипсиса!
Подробнее
Решили закупиться всем необходимым на этих выходных? Очень вовремя! Ведь с сегодняшнего дня по случаю Черной пятницы мы проводим масштабные распродажи!
Подробнее

hover media query supported