Afin d'améliorer votre expérience de navigation, ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur Arc Games, vous consentez à utiliser nos cookies. Obtenir plus d'informations Supprimer
Votre navigateur n'est pas supporté. Certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner correctement. Veuillez consulter la liste des navigateurs supportés pour une expérience optimale. Supprimer

Star Trek Online

Récits de guerre #23

Par Nevandon
mar. 29 sept. 2015 08:00:00 PDT

Après quelques banalités inévitables, Sela fit un geste pour se retirer de la conversation. "Ne les regarde pas dans les yeux", se rappelait-elle du conseil de son père avec un tiraillement, "garde une expression neutre ; ne les laisse pas savoir ce que tu ressens. Écoute. Écoute toujours." Son conseil lui avait bien servi au sein du Tal Shiar et fonctionna à nouveau. Elle commençait à se faufiler dans la foule de plus en plus dense vers la sortie la plus proche, un masque neutre et une démarche discrète en guise de camouflage. Des bavardages enthousiastes et soulagés embaumaient l'air. Cela lui agressait les oreilles. Leurs mondes avaient tous été miraculeusement sauvés par le voyage dans le temps. Sela serra les dents.

Elle savait que le moment opportun arriverait bientôt si elle faisait preuve de patience. Elle n'aurait pas à attendre trop longtemps. Un contingent klingon venait de se téléporter avec des fûts de vin de sang pour boire à la victoire avec Kagran. Les Klingons célébraient rarement à un volume conventionnel et le flot de guerriers surexcités submergea rapidement les officiers de la Fédération et romuliens les plus moroses.

Le terrain de l'Académie était clairement balisé pour les étudiants. Sela suivit les indications et atteignit facilement la salle des casiers de l'université à l'extérieur d'une suite holodeck. Le réplicateur pouvait être utilisé pour créer des vêtements, mais il serait certainement verrouillé, donc ce n'était pas une option. Les casiers, en revanche, n'étaient pas sécurisés, lui accordant une large sélection de tenues de rechange. Elle en ouvrit quelques-uns à la recherche de quelque chose d'approprié. Sela fit une pause devant l'uniforme moutarde d'un officier de sécurité, puis secoua la tête et ouvrit un autre casier. Il s'agissait de vêtements de repos certainement un peu trop grands, mais qui étaient d'une teinte violet pastel très douce qui lui rappela Iconia. Elle sourit avec mépris et reposa l'ensemble. Elle ne voulait enfiler quelque chose d'aussi voyant et gai. Le casier suivant contenait des vêtements plus sombres de style vulcain. L'austère robe était même dotée d'une capuche. Parfait. Elle troqua son manteau contre ces habits qui la dissimulait parfaitement, et rabattit la capuche sur son visage.

Pour le moment, le reste de la galaxie semblait se contenter de la laisser tranquille pour pouvoir savourer leur victoire. Bientôt, toutes ses actions referaient surface et on lui demanderait d'en affronter les conséquences. Probablement de la part des traîtres de D'Tan en premier lieu, pensa-t-elle avec une grimace. La révélation sur Iconia effacerait sûrement toute trace de la bonne volonté qu'elle avait réussi à afficher en leur livrant le Dominion. Le même Dominion qui avait quitté le secteur en la laissant échouée sur Terre. Ils paieraient pour cela. Elle s'enfouit dans sa capuche alors qu'une cohorte de cadets surexcités passait par là, leurs yeux étrécis par leurs larges sourires joyeux. Sela ne pouvait pas partager leur enthousiasme. Elle se renfrogna.

De nombreuses personnes quittaient l'Académie et se dirigeait vers la cité de l'autre côté de la baie. Le transport qu'elle embarqua était bondé, mais sa meilleure expression vulcaine garda tout le monde à un bon mètre d'écart. La cité était en effervescence lorsqu'elle et les autres passagers furent déposés au cœur de San Francisco.

Sela tira automatiquement partie de la situation. Elle était en vie, et bien qu'elle n'ait pas accès à l'espace via le Dominion, son héroïsme de dernière minute lui avait accordé un sursis momentané. Elle devait trouver une issue, rejoindre les forces loyalistes et peut-être alors pourrait-elle prendre un moment pour revenir sur l'étrange chaîne d'événements qui a mené à la destruction de Romulus, et potentiellement-

"Tu es revenue !"

Sela tourna abruptement la tête.

"Tu es revenue !" répéta une humaine en civil alors qu'elle étreignait une officière de Starfleet. Les deux se ressemblaient tant qu'elles étaient probablement des sœurs. Sela pris une profonde inspiration et souffla. Rien qui puisse l'inquiéter ; juste deux survivantes heureuses d'être en vie, une autre famille réunie. Sela les regarda pendant quelques instants et décida qu'elle était heureuse que son père n'ait pas vécu pour assister à la destruction de son monde d'origine.

Ses expériences passées, en commençant par celle où elle s'est stratégiquement retirée de Romulus avant son premier exil, lui disaient qu'elle devait quitter cette planète le plus vite possible. Sa fenêtre d'échappatoire se refermait un peu plus chaque seconde. Plus elle attendrait, et plus cela lui serait difficile de disparaître sans laisser de traces. Reprenant son expression de calme vulcain, Sela pris la direction du spatioport public.

La Terre était restée en isolement tant que la bataille faisait rage au-dessus d'elle. La planète entière retenait son souffle, pétrifiée par la terreur. Maintenant que le danger était passé, l'humanité poussait un soupir de soulagement collectif. Les gens sortaient en masse des zones sécurisées et envahissaient les rues. Il était facile au sein de la foule de citoyen de percuter quelqu'un pour prélever un peu de latinum par-ci, quelques bijoux par-là ; suffisamment pour compléter ce qu'elle avait déjà sur elle afin de payer son droit de passage. Personne n'oserait suspecter un Vulcain de quelque chose d'aussi illogique qu'un vol.

Partout où Sela posait les yeux, il y avait une fête. Les humains formaient la majorité des habitants, mais les autres races étaient tout aussi exubérantes, et partout elles étaient les bienvenues. C'était la fin de tous leurs cauchemars, après tout. Leur fardeau avait disparu. Le sien était toujours là. Son fardeau était de sa propre création. Alors que Sela traversait la ville, chaque pas semblait alourdir le poids de sa connaissance. Elle essayait de se concentrer sur les mouvements familiers de la fuite, mais la terrible vérité formait une sombre pression aux limites de sa pensée.

Comment T'Ket avait-elle su qu'elle était romulienne, de toute façon ? Sela serra le poing alors qu'elle pénétrait enfin dans le spatioport. C'était probablement Kagran qui le lui avait dit lorsqu'il était à la recherche des autres vaisseaux et faisait ami-ami avec les Iconiens. Quel idiot. Elle s'en souviendrait ! Elle- Sela bannit cette ligne de pensée et pris une grande inspiration. Elle devait d'abord s'échapper.

Le spatioport s'animait et grouillait d'activité depuis que les mesures de confinement avaient été levées. Les capitaines qui s'étaient retrouvés bloqués sur la surface dans l'attente anxieuse de leur mort avaient désormais hâte de retourner au travail. Comme il était facile pour eux de reprendre leurs vies comme si rien ne s'était passé. Sela ravala un nouvel accès de colère. La maison de son père avait agi de la même façon après l'exécution de sa mère. Se forçant à prendre une nouvelle calme inspiration, Sela commença à s'enquérir d'un moyen de quitter la planète.

Elle trouva un petit vaisseau marchand ferengi qui se dirigeait à peu près dans la bonne direction. Son propriétaire, un odieux exemple de son espèce prénommé Qwig, ou Qwal, ou Qwen, ou quelque chose dans ce genre, ne semblait pas particulièrement concerné par son absence d'identité ni par l'étrange collection de latinum et de bijoux qu'elle lui présenta en échange de son voyage. Les Vulcains ne posaient jamais de problèmes, et il était bien trop heureux d'être en vie pour se soucier de quoi que ce soit. Comme bien d'autres, il s'était retrouvé coincé sur Terre alors que la flotte iconienne redoublait ses attaques, et il avait hâte de reprendre ses petites affaires. Mais pas avant d'avoir tiré avantage de la situation en chargeant son vaisseau de biens et de passagers. Sela se mêla à la foule sur le vaisseau entre un Denobulan et un Bajoran, et s'installa dans la zone commune pour le voyage. Ce n'était pas aussi grandiose qu'elle l'aurait souhaité, mais ce serait l'un des premiers vaisseaux à quitter le système Sol.

Alors que le petit appareil s'élevait dans les cieux et que le bleu clair laissait place à l'immensité noire de l'espace, Sela jeta un œil à la planète. Elle flottait comme un fragile saphir, bien moins verdoyante que Romulus ne l'avait été. Le vaisseau bifurqua et vola en orbite autour de la planète jusqu'à atteindre son côté plongé dans la nuit. Lorsque son père l'avait emmenée pour son premier voyage dans l'espace, il lui avait montré toutes les merveilles de leur monde. Elle avait été hypnotisée par les lumières des villes, par la façon dont elles scintillaient dans l'obscurité de la face nocturne de leur planète, l'ornant d'un filigrane étincelant. Il lui dit alors que Romulus était son droit de naissance. La Terre était recouverte d'une dentelle de lumière qui ne lui était pas familière. Elle tourna la tête.

Sela avait sauvé la Terre et la Fédération. Elle avait sauvé cet idiot de Kagran et son Empire, et même ce traître de D'Tan et ses stupides partisans. Et au passage, elle avait condamné Romulus.

"Je n'aurais jamais pensé survivre à tout cela", dit le passager Bajoran alors qu'il observait autour d'eux le chaos laissé par la bataille et le processus de nettoyage. "Avez-vous vu la taille de certains de leurs vaisseaux ? Et ils pouvaient apparaître... Paf ! Juste comme ça !"

Sela lâcha un marmonnement d'approbation approprié. Elle pouvait voir les vaisseaux de l'Alliance déblayant soigneusement les débris, remorquant les vaisseaux endommagés et commencer les travaux de réparation. Les dégâts seraient effacés, et la vie continuerait. En peu de temps, on pourrait croire que rien ne s'était passé. Le monde d'origine du peuple de Tasha Yar perdurerait, alors que le monde de son père, son monde, aurait toujours disparu. Et elle avait causé sa perte. Sela retint une grimace.

Le Denobulan arborait un rictus bien trop large pour son visage, et rejoint la conversation. "Alors, où allez-vous donc comme ça ?" demanda-t-il.

"N'importe où, loin d'ici." répondit Sela.

Elle se flagella mentalement pour sa réponse qui n'avait rien de vulcaine, mais elle eut le mérite de faire taire ses compagnons. Ils lui jetèrent un regard torve puis poursuivirent leur discussion entre eux comme si de rien n'était. Sela pris ce qui ressemblait à une pose méditative et réfléchit aux prochaines étapes de son voyage. Elle avait encore des ressources en réserve auxquelles elle pourrait faire appel si le besoin s'en faisait ressentir. Sa présence au cours de la victorieuse bataille finale lui serait utile tant que certains de ces satanés détails ne seraient pas révélés au grand jour. D'ici là, elle reconstruirait. Et elle survivrait.

 

Aimez la page Facebook de Star Trek Online pour obtenir du contenu exclusif et suivez-nous sur Twitch pour assister à nos streams en direct (anglais uniquement)! De plus, n’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne Youtube pour voir toutes les dernières vidéos de Star Trek Online.

sto-news, sto-launcher, star-trek-online, recits-de-guerre,

Les plus récentes Voir plus

Ce week-end, les capitaines peuvent acquérir des packs à prix réduit dans la boutique Arc !
Lire la suite
Une fois de plus, voici la période de l'année tant attendue : les soldes du Black Friday sur Star Trek Online !
Lire la suite
Pour une durée limitée, les joueurs pourront acquérir un Key Ring Bundle !
Lire la suite

hover media query supported